Deux fêtes Nationales! Quoi fêter au juste?

« Aujourd’hui, 24 juin, c’est ma fête. Pour certains, c’est la St-Jean Baptiste, pour d’autres la fête nationale. Deux périodes de ma vie qui, tour à tour, me promettaient un bonheur sans pareil. 

Je me présente : Je suis Québec. J’ai quitté le foyer familial (la France) autour des années 1600 pour émigrer en Amérique afin d’y construire mon avenir. Depuis mon arrivée, et ce, à chaque étape importante de ma vie, ceux en autorité au-dessus de moi ont tenté de me faire avaler aveuglément que la vie marcherait pour moi si j’endossais leurs valeurs. J’y trouverais un bonheur garanti, me disait-on. Aujourd’hui, 400 ans plus tard, comment puis-je dire que j’ai trouvé ce bonheur si convoité dans ces valeurs temporelles, matérielles et financières qu’on me vantait tant ? En ce moment, je fais face à la réalité de ma vie alors que les statistiques en disent long à mon sujet ! Ces résultats, si décevants soient-ils, ne mentent pas et me poussent immanquablement à me poser beaucoup de questions… Oui, c’est ma fête, mais quelle drôle de fête ! Qu’est-ce qui ne tourne pas rond au juste dans ma vie ? Ne me reste-t-il qu’à marcher dans la rue pour exprimer mon désarroi ou me changer les idées ? Que vais-je laisser à mes enfants comme héritage ?… 

Québec est cet enfant dont les blessures historiques ont tragiquement endommagé son cœur. Québec est tiraillé et exhibe dans les rues des attitudes qui reflètent un cœur accablé tel un volcan prêt à cracher le feu et la lave des souffrances qui le pressent depuis si longtemps. Québec en révolte qui cherche sa voie dans le tintamarre des casseroles mais qui ne trouve toujours pas… Québec en quête d’identité, qui tend à noyer ses malaises et ses peines en vénérant sa culture, ses chansons et son humour sous les feux des innombrables festivals d’été… Que recherche-t-il au juste ? Quel est ce vide qui le hante tant et qu’il cherche à combler ? 

Québec, quel héritage laisseras-tu à tes enfants ?

« O Canada! »

Québec, c’est l’orphelin qui a grandi et qui vit au Canada, une famille reconstituée de trois groupes d’enfants depuis 1760… Les Français, les autochtones et les Anglais. Par la conquête, les Anglais ont obtenu le statut d’enfants « légitimes ». Une partie du cœur de Québec souhaiterait tant vivre dans une famille aimante qui prend un soin jaloux de chacun de ses enfants, tandis qu’une autre partie de lui voudrait quitter la famille parce qu’il croit ne pas y trouver sa vraie place. Canada, c’est une famille reconstituée qui souffre et qui, sans jamais avoir pris soin de faire face et de régler ses blessures du passé, continue d’adopter de nouveaux enfants pour les utiliser comme main d’œuvre pour compenser ses lacunes économiques… 

Canada, comment peux-tu tourner la page en croyant que le temps fera oublier les blessures ? Canada, comment peux-tu persister à promouvoir le bonheur dans les valeurs temporelles, matérielles et financières qui ont tant empoisonné et qui continuent de briser les relations entre tes enfants ? Canada, tu as donné à tes enfants une charte des droits pour leur donner plein accès à toutes les libertés, mais pourquoi as-tu volontairement laissé de côté la charte des responsabilités de tes enfants qui pourrait harmoniser et équilibrer leurs relations ? Canada, pourquoi as-tu tout délégué dans les mains des juristes l’ultime autorité de déterminer nos valeurs, nos croyances et notre mode de vie ? Canada, quel héritage laisseras-tu à tes enfants ? Canada, que veux-tu fêter au juste en ce Ier juillet 2012 ?

LIRE: « Fenêtre d’espoir… et de Réconciliation »

Auteur: Donald Gingras

Témoignage:  https://www.youtube.com/watch?v=eGOv-JApnfs

Table des matière et Préface – copie française

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :